22/10/2008

Mariage de Véronique et David

 

 L'espace Bien-être - séance photos.

 

  

20080831_78

 

 20080831_79

 

 20080831_80

 

 20080831_81

 

 20080831_82

 

 20080831_83

 

 20080831_84

 

 20080831_85

 

 20080831_86

 

 20080831_87

 

 20080831_88

 

 20080831_89

 

 20080831_92

 

 20080831_95

 

 20080831_96

 

 20080831_99

 

 20080831_101

 

 Vous désirez en savoir plus sur l'espace "Bien-être"

cliquez sur l'image ci-dessous.

 

espace bien-être

 

Une réception où le marié ne se contente pas de danser.

 

 20080831_103

 

 20080831_107

 

 20080831_110

 

 20080831_114

 

 20080831_115

 

 20080831_117

 

 20080831_118

 

 20080831_119

 

 20080831_120

 

 20080831_121

 

 20080831_122

 

 20080831_126

 

 20080831_127

 

 

20080831_132

 

 20080831_137

 

20080831_138

 

 20080831_147

 

 20080831_149

 

 20080831_151

 

 20080831_153

 

 

 

16/10/2008

La balade des mariés

 

 

C'est donc en attelage que les mariés et leurs proches familles ont rejoint l'endroit choisi pour la « séance photos ». Un petit tour entre Nil-Saint-Martin et St Paul par les jolies routes de l'entité.

 

 

20080831_54

 

20080831_52

 

20080831_53

 

Un endroit magique. L'espace « Bien-être » est un site magnifique pour divers événements.

 

 20080831_51

 

 20080831_50

 

 20080831_55

 

20080831_56

 

 20080831_57

 

 20080831_58

 

 20080831_59

 

 20080831_60

 

 20080831_61

 

 20080831_62

 

 20080831_63

 

 20080831_64

 

Le travail est terminé pour les équipages. C'est le temps idéal pour une belle promenade en famille.

 

 20080831_65

 

La séance photo a déjà débuté à l'arrière des bâtiments.

 

 20080831_66

 

 20080831_67

 

 20080831_69

 

 20080831_70

 

 20080831_71

 

 20080831_72

 

 20080831_73

 

20080831_74

 

 20080831_75

 

 20080831_76

 

 20080831_90

 

Vous vous demandez certainement ce qu'il y a à l'intérieur. Cela fera l'objet de mon prochain message. Je vous laisse malgré tout une petite idée.

 

 20080831_77

 

  

12/10/2008

Le mariage du chasseur

Comme je vous l'ai expliqué dans un message précédent, chez nous, chaque génération à son « Chasseur ». Dans la génération qui suit la mienne, le « Chasseur » est le fils de ma  belle sœur.  Pour la première fois, le « Chasseur » n'est pas un LANNOYE.

 

Par une rare journée ensoleillée du mois d'août, David (le « Chasseur ») épousait Véronique. Véronique est la fille d'un de mes collègues, un ami aussi, trop vite disparu.

 

Guy, le jour du mariage de ta fille, tout le monde avait une pensée pour toi.

 

Véronique travaille pour RTL. Vous reconnaîtrez certainement des visages connus parmi les invités à la noce.

 

Je vous laisse découvrir les photos de ce magnifique mariage.

  

 

Image1

 

20080831_4

 

20080831_5

 

20080831_6

 

20080831_7

 

20080831_8

 

20080831_9

 

20080831_10

 

 20080831_11

 

20080831_12

 

20080831_13

 

20080831_15

 

 20080831_16

 

 20080831_17

 

 20080831_18

 

20080831_23

 

 20080831_25

 

20080831_26

 

 20080831_27

 

 20080831_28

 

 20080831_29

 

 20080831_30

 

20080831_31

 

20080831_32

 

 20080831_33

 

 20080831_34

 

20080831_35

 

 20080831_37

 

 20080831_38

 

 20080831_39

 

 20080831_40

 

 20080831_41

 

20080831_42

 

 20080831_43

 

 20080831_44

 

 20080831_45

 

 20080831_46

 

 20080831_47

 

 20080831_48

 

 20080831_49

 

 

Ne manquez pas, dans un prochain message, la séance photo dans le cadre enchanteur de l'Espace Bien-être à Walhain.

05/10/2008

Walhain - Jubilaires 2008

 

Ce samedi 4 octobre, l'administration communale de Walhain fêtait les couples jubilaires en la salle polyvalente "Les Boscailles".

 

 

20081005_1

 

 

Madame Laurence Smets, Bourgmestre de l'entité, et les différents membres du conseil communal avaient réuni les jubilaires et leurs familles pour fêter dignement ces anniversaires.

 

20081005_2

 

20081005_5

 

 

Tous les couples n'avaient pas pu répondre présent.

Deux couples ont célébré leurs Noces de Diamant (60 ans de mariage) :

JAUMOTTE Jean-Baptiste et BURNY Mariette

 

20081005_11

 

Petits-enfants et arrière-petits-enfants faisaient preuve d'une attention toute particulière en écoutant les quelques anecdotes qu'avaient pu glaner les membres du conseil communal sur chacune des personnes fêtées.

 

 20081005_27

 

20081005_7

 

BRAIBANT Jean et DELMARCELLE Renée de Tourinnes-Saint-Lambert

 

 20081005_9

 

Six couples ont célébré leurs Noces d'Or (50 ans de mariage) :

 

LENGELE Emile et RESSORT Paula de Tourinnes-Saint-Lambert

 

 

20081005_4

 

 20081005_16

 

 

VIGNERON Francis et JAUMOTTE Jacqueline de Walhain-saint-Paul

 

20081005_6

 

 

PERNIAUX Léon et GOMAND Eveline de Tourinnes-Saint-Lambert

 

 20081005_8

 

20081005_18

 

 

VANWYNSBERGHE Marcel et LENGELE Agnès de Nil-Saint-Vincent

 

20081005_10

 

20081005_24

 

 20081005_19

 

 20081005_12

 

 

VARLEZ Louis et DEBROUX Viviane de Walhain-Saint-Paul

 

20081005_14

 

 20081005_17

 

CHERON André et PIRON Paulette de Nil-Saint-Vincent

 

 20081005_15

 

L'émotion en a gagné plus d'un lorsqu'ils renouvelaient leurs promesses de fidélité.

 

20081005_23

 

 20081005_28

 

 20081005_20

 

 20081005_29

 

 

Mais où est passé Pépé ?

 

20081005_32

 

Là, tout au bout, à la sortie de la salle, se souvenant sans doute de la période où l'on pouvait fumer partout et aussi à ces anecdotes qui viennent de lui être rappelées et qui font surgir, à l'automne de sa vie, les souvenirs d'événements passés et d'amis... trop tôt disparus !

 

 Image1

 

 

 

10/11/2007

Rue des Trois Cerisiers

 

Rue des Trois Cerisiers à Nil-Saint-Vincent

 

Une petite rue toute simple, un peu à l’écart du centre du village. On y arrive par la Rue du Trichon. Elle ne mène nulle part si non aux quelques habitations (une petite dizaine) et ensuite aux champs séparant Nil-Saint-Vincent de Walhain-Saint-Paul.

 

Situation : http://www.walhain.be/decouverte/dicover.asp?page=carre15

 

Un jeune homme a installé un petit atelier de poterie dans le garage de ses parents. Il vend ses petits travaux lors de brocantes ou autres petites manifestations (des photophores, des hirondelles, …)

 

 

120807a 002

 

120807a 006
 

120807a 007
 

 

Personnellement, j’aime aller de temps à autre me promener dans cette rue. Une maison a gardé tout son charme d’antan.

 

120807a 005

 

Quand je vois cette maison, je me revois avec mes grands-parents maternels, Auguste et Céline, venir rendre visite à leur cousine « zîrée » (désirée) et à son mari Albert (dit Babelutte).

 

 BABELUTTE
 

 

Malgré les rénovations, rien ne semble avoir changé.

 

120807a 003

 

Si, une petite cloche a été fixée à droite de la barrière.

 

120807a 004

 

« A mon Lerwè qu’on d’jève »Chez la famille Leroy que l’on disait.La cousine Désirée était la fille de la soeur de mon arrière grand-mère.

 

 

A cette époque, comme je l’ai déjà signalé, on « cultivait » dans une si pas deux maisons sur trois. Il faut dire qu’alors on pouvait faire vivre une famille en ne possédant que deux ou trois hectares de terre.

 

Mes grands-parents possédaient une toute petite terre sur les champs de Walhain (to près des terres à l’êwe – près des terres souvent inondées) et c’était les parents de zîrée qui la cultivaient pour eux. Ils possédaient un petit cheval, un chariot et quelques outils de base. En échange de la culture de quelques pommes de terre, un peu de froment et quelques betteraves fourragères pour soigner le cochon, ma grand-mère faisait quelques travaux domestiques et aidait lors des moissons.

 

02/11/2007

02 novembre – jour des morts.

 

02 novembre – jour des morts.

 

Un jour pour se souvenir de ceux qui nous ont quittés.

 

Bien que la plupart des gens se rendent au cimetière le jour de la Toussaint, c’est bien le 02 novembre le jour des morts.

 

Ne croyez pas que je m’enferme dans de mauvaises pensées, mais la chronologie des événements et du calendrier ne me donne pas le choix.

 

Aujourd’hui le cimetière du village était presque vide. Peu de vivants parmi les morts. Mais quel magnifique jardin pour faire honneur à nos anciens.

 

toussaint 007
 

 

Personnellement, je n’attends pas la Toussaint ou le jour des morts pour avoir une pensée pour ceux qui nous ont quittés. Chaque lieu que je fréquente quotidiennement, chacune des tâches exécutées, fait ressurgir en moi des images, des conversations, des regards…

 

Cela ne m’empêche pas de me rendre au cimetière pour cette occasion particulière.

 

Avant, quand j’étais enfant, j’accompagnais mes parents qui s’arrêtaient souvent devant des pierres sur lesquelles étaient gravés les noms de personnes qui m’étaient inconnues.

 

Aujourd’hui dans ce cimetière devenu trop petit et qui a été agrandi, chacune des pierres que je vois me fait penser à des personnes souvent trop vites disparues. Là, mes grands parents ; là, des oncles et des tantes, des cousins, des cousines, des voisins et là encore, les amis avec lesquels nous partions en vacance.

 

toussaint 006a
 

 

Alors je me rend compte que la vie doit être vécue pleinement tous les jours car nul ne sait quand viendra son heure.