16/07/2007

Maharishi au Paradis ?

 

 

 


 

 

Commentaires

On comprend la population ! et à juste titre, les sectes font peur !

Passe une bonne journée
A bientôt,

Daniel

Écrit par : Daniel | 17/07/2007

J'aurais sûrement très peur moi aussi ! Pas bon pour une commune et ses habitants une telle arrivée. Peut-on s'opposer à leur projet? Y a-t-il des permis à demander qui peuvent être refusés?

Écrit par : Kristin | 17/07/2007

Je souhaite de toutes mes forces que vos élus vous évitent cette situation!

Écrit par : Nadette | 17/07/2007

Quel dommage Tout d'abord je vous remercie pour votre visite sur mon blog.
Le votre est superbe j'adore toutes ces photos de mère nature.
Il serait dommage qu'un tel groupe vienne gâcher votre joli village par des constructions massives et qui plus est dans le seul but d'y importer une population dont vous ne faites pas partie et qui n'aura pas choisi ce village pour ses attraits mais simplement pour suivre un courant philosophique (ou sectaire).

Je vous souhaite beaucoup de courage et de volonté afin de insurgé contre ce projet.

Écrit par : sellena | 28/07/2007

De qui se moque-t-on? Je ne comprends pas ces réactions de panique parce que le groupe Maharishi veut s'installer dans le voisinage. Ce sont des gens paisibles et je n'ai pas pu trouver une seule explication concrète sur ce qu'il y aurait de dangeureux avec la méditation transcendentale dans ce qui a été écrit sur eux.
Tout ce foin à propos de Maharishi me semble bien n'être qu'un pretexte pour évincer une concurrence réelle ou imaginaire.

Écrit par : Marc Beelen | 21/08/2007

Paisible yogis.... J'invite toute personne trouvant ces "méditants" paisibles à se documenter sur leurs écrits avant de s'indigner de la réaction des riverais : il s'agit bien dans ce cas d'une secte vindicative et niant les principes de la démocratie.

Bien à vous.

Écrit par : Nico dans la Venelle | 04/11/2007

Ceux qui disent que les sectes ne sont pas dangereuses ne savent rien. Dans les milieux sectaires, les gens courent des risque: rupture avec le monde extérieur, valeurs univoques, soins médicaux parfois insuffisants, régime alimentaire carencé, fatigue physique, discipline etc. Encore récemment j'ai entendu dire qu'une personne qui pratiquait la méditation avec répétition d'un mantra psalmodié est maintenant atteinte de 3 tumeurs au cerveau. Il n'est donc pas étonnant que les autorités soient soucieuses.

Récemment, le député PS, André Frédéric, disait que "L'adhésion à une secte est l'expression du totalitarisme; la secte est l'ennemi éternel de la démocratie ."

Voilà pourquoi on ne veut pas de sectes et il faut les combattre.

Écrit par : Paul Tabon | 10/03/2009

J'aimerais qu'on m'explique... Sans défendre les sectes, j'aimerais bien qu'on m'explique quelle est la relation de cause à effet entre pratiquer la méditation avec répétition d'un mantra psalmodié et être atteint de 3 tumeurs au cerveau. Il y a bien d'autres personnes qui ont eu des tumeurs au cerveau et en sont mortes sans jamais avoir même entendu parler de mantra. De même, il y a bien des gens qui sont en rupture avec le monde extérieur, ont des soins médicaux parfois insuffisants, un régime alimentaire carencé, souffrent de fatigue physique, etc. Vous trouverez ça parmi beaucoup de travailleurs abonnés à monotonie de la vie moderne du "Métro-boulot-dodo" ou encore à ces jeunes accros à la télé ou aux vidéo games. Bien sûr, la discipline n'entre pas tellement en compte avec ces derniers, malheureusement...
Quant à "l'ennemi éternel de la démocratie"... c'est le même genre de raisonnement que celui tenu sur les tumeurs au cerveau... C'est d'un illogisme vertigineux.
Il est désolant que certains de nos représentants volent si bas.

Écrit par : Jean-Paul Villiers | 19/03/2009

Pourquoi ne pas y regarder de plus près Il est très facile de condamner une philosophie ou une pratique, surtout lorsque cela bouscule nos vielles habitudes. C'est un peu le probème qu'on rencontre avec tous ces groupes philosophiques ou autres. De plus, il faut bien avouez que certains marchent vraiment "à coté de leurs pompes", ce qui n'arrange rien à l'image qu'on se fait en général d'eux. Pourtant, si on y regarde de plus près, on verra que parmi eux il y en a qui "ne marchent pas à coté de leurs pompes" et qui au contraire ont quelque chose à approrter à la société en termes de réponses à des problèmes qui nous affectent tous. Malheureusement, la société ne donne pas la parole à ces groupes, et lorsque d'une façon ou de l'autre ils arrivent à s'exprimer, on les accuse de propagande. Il ne leur reste d'autres solutions que de continuer à s'exprimer avec l'espoir qu'il restera quelque chose de leur message.
Je ne fais pas de publicité pour le groupe Maharishi, mais je reconnais qu'il pourrait nous approrter quelque chose en matière de lutte contre le stress pas exemple.

Voici une petite histoire. libre à vous de la lire jusqu'au bout. ça ne vous engage à rien mais vous pourriez y apprendre quelque chose....

Stress, ceux qui le font, et ceux qui le défont

La société France Télécom est devenue malgré elle l’archétype du stress au travail. Un rapport remis au parquet de Besançon qualifie le suicide d’un de ses salariés d’ « homicide par imprudence ». Mais France Télécom n’est malheureusement pas la seule société à devoir affronter ce type de problème. Le stress au travail est le lot de la plupart des sociétés et un enjeu d’ampleur nationale.

Il y a donc les faiseurs de stress, notre société hyper-productiviste et hyper-consumériste prise dans sa globalité, et il y a ceux qui depuis très longtemps ont recherché des solutions à ce fléau. Ainsi si ce problème est nouveau pour la plupart des personnes, ce n’est pas vrai pour tous. Depuis les années 1960, les pratiquants de la méditation transcendantale ont affirmé pouvoir combattre le stress dans tous les domaines de la vie. Et ils continuent de promouvoir leur technique partout de par le monde avec un certain succès. Ainsi sur l’un de leurs sites internet, il est écrit :

« En Israël, une école secondaire qui a opté pour « l'éducation fondée sur la conscience » reçoit un prix national.»

C'est la première école musulmane du Moyen-Orient à ajouter à son programme la pratique de la Méditation Transcendantale, c'est-à-dire à opter pour une éducation fondée sur la conscience.

Elle se trouve en Israël, dans le nord du pays, et depuis deux ans ses 150 élèves pratiquent la MT deux fois par jour. Les résultats sont tellement probants que l'école, aujourd'hui classée troisième des meilleures écoles d'Israël, vient de se voir décerner un prix national pour la deuxième année consécutive.

Impressionné par les résultats scolaires comme par la réduction du stress chez les élèves, un représentant de l'Éducation nationale d'Israël a demandé à ce qu'une étude scientifique soit menée sur les résultats de l'éducation fondée sur la conscience et sur la Méditation Transcendantale en milieu scolaire. »

Et plus loin nous pouvons lire également :

« Journée des femmes. Des Américaines chefs d'entreprises témoignent sur un site web de la réussite et du bien-être qu'elles doivent à la Méditation Transcendantale.

Il fut un temps où les personnalités du monde de la politique, des affaires ou du show-biz qui pratiquaient la Méditation Transcendantale restaient fort discrètes sur leur pratique. Ce temps s'éloigne et de plus en plus nombreuses sont les personnes bénéficiant de notoriété ou chargées d'importantes responsabilités qui disent haut et fort ce que cette pratique leur apporte, dans leur vie privée comme dans leur vie professionnelle.

Un des nombreux exemples en est le nouveau site web www.tmwomenprofessi onals.org, qui réunit le témoignage de plusieurs femmes exerçant de hauts niveaux de responsabilités dans leurs entreprises.»

Une école musulmane en Israël récompensée par un prix national et objet d’une étude scientifique, voilà qui devrait interpeler les responsables politiques et les enseignants français en charge des banlieues difficiles. Des businesswomen de premier plan adeptes d’une méthode orientale pour résister au stress, voilà de quoi intriguer tout le monde !

Écrit par : Robin | 03/05/2010

Les trois passoires de Socrate Bon, je vois que cette discussion sur les sectes ne se tarit pas. Pourquoi ne ferions nous pas appel à un vieux sage respecté par tous les partis pour clore ce chapitre? Avez-vous entendu parler des trois passoires de Socrate ? (J'ai trouvé le texte ci-dessous dans un forum français dans lequel il était question de la Miviludes qui est une espèce d'entité chasseur de sectes. Chez nous, en Belgique il y a l'observatoire des sectes qui a un peu ce rôle, en plus modéré.)

Socrate, philosophe grec vécut de 470 à 399 av. JC. Il eut de nombreux disciples dont Xénophon, Alcibiade et Platon et sa réputation n’a pas failli jusqu’à nos jours. C’est pour ces raisons que quelques personnes à l’esprit critique développé sont allées jusqu’au mont Olympe, séjour des dieux et des immortels, afin de recueillir ses précieux avis. Voici ci-après le compte-rendu exact de leur entretien avec ce brillant philosophe.

Visiteurs : Socrate, la Miviludes qui en France est en charge de lutter contre les dérives sectaires vient de publier son rapport concernant l’année 2009. Et ce rapport contient des accusations graves contre de nombreuses personnes, des sectes et groupes sectaires, des charlatans, des guérisseurs,…
Socrate : Un instant, avant que vous me racontiez, j'aimerais vous faire passer un test, celui des trois passoires.

Visiteurs : Les trois passoires ? ...

Socrate : Mais oui, avant de me raconter toutes sortes de choses sur les autres, il est bon de prendre le temps de filtrer ce que l'on aimerait dire. C'est ce que j'appelle le test des 3 passoires. La première passoire est celle de la vérité. Avez-vous vérifié si ce que vous voulez me dire est vrai ?

Visiteurs : Non. Nous ne pouvons que répéter ce que dit la Miviludes qui est en charge de lutter contre les dérives sectaires, mais qui jamais n’en a donné une définition claire. Dans son rapport 2009 elle utilise 654 fois le terme « sectaire » mais n’en donne pas davantage d’explication. En conséquence nous ne savons pas ce que « dérive sectaire » ou « groupe sectaire » veut dire, et nous ne comprenons rien aux accusations de la Miviludes.

Par ailleurs ce rapport comporte 36 occurrences du terme « signalement ». Nous comprenons donc que la Miviludes n’a pas rédigé son rapport à partir de faits réels et prouvés, et contraire aux lois, mais à partir des allégations et interprétations de tierces personnes.

Socrate : Très bien. Vous ne savez donc pas si c'est la vérité. Essayons de filtrer autrement en utilisant une deuxième passoire, celle de la bonté. Ce dont vous souhaitez m’entretenir, est-ce quelque chose de bon ?

Visiteurs : Ah non ! Au contraire. La Miviludes accuse certains groupes ou individus de pratiquer la manipulation mentale alors qu’il a été démontré que cela était impossible. Par ailleurs elle ne dit rien des mensonges et des fausses promesses jamais tenues de la part des responsables politiques, industriels et financiers, ni des informations partielles et partiales de la part des médias. Seuls sont mis en cause des personnes ou groupements prônant des croyances ou des modes de vie différents de la norme courante, et sans qu’ils puissent se défendre ou se justifier de quelque manière que ce soit. Par contre rien n’est dit quand des faits bien plus graves concernent des personnes dites normales.

Socrate : Donc, vous voulez me raconter de mauvaises choses sur des personnes dont le grand tort est de penser et de vivre différemment des us et coutumes de la société courante et vous n’êtes même pas certains que les accusations portées contre elles soient vraies. Vous pouvez peut-être encore passer le test, car il reste une passoire, celle de l'utilité. Est-il utile de vous inquiéter de ce que toutes ces personnes mises en cause auraient ou n’auraient pas fait ?

Visiteurs : Non. Pas vraiment. Nous avons lu ce rapport ainsi que les autres écrits de la Miviludes. Nous l’avons tourné et retourné dans tous les sens, et nous n’avons rien trouvé qui puisse nous servir.

Socrate : Alors, conclut Socrate, si ce que vous avez à me raconter concernant les personnes mises en cause par la Miviludes n'est ni vrai, ni bien, ni utile, pourquoi vouloir m’en parler ? Et pourquoi vous en inquiéter vous-mêmes et vouloir en parler à d’autres ?

Et Socrate de sourire avec malice, puis de disparaître aux yeux de ses visiteurs pour s’en retourner savourer sans fin les délices de la sagesse véritable.


Écrit par : Jean-Pierre | 27/05/2010

Bravo Jean-Pierre. Ce texte, les trois passoires de Socrate, arrive bien à propos et serait une bonne inspiration pour certains des habitants de Nil qui vont chercher leur informations aux mauvaises sources. La preuve, c'est tout juste s'ils n'ont pas peur de leur ombre. Cette peur - désolé si mes propos sont choquants - n'est pas naturelle. Elle est cultivée par certaines personnes qui font, malheureusement, figure d'autorité en la matière.

Écrit par : Roger | 15/02/2011

Avec tous les problèmes actuels qui existent, et certains existeront toujours, j'ai bien peur que celui des sectes, comme l'histoire nous l'apprend, fasse partie de ces derniers. En fait, c'est bien l'un des moindres maux face aux vrais problèmes qui menacent notre existence même.

Donc, se dédier à combattre ces groupes qu'on appelle "sectes", c'est faire preuve d'une hypocrisie révoltantes. Ces groupes incluent de tout: aussi bien des farfelus adorateurs de n'importe quoi, que des associations caritatives ou même des groupes utilisant la médecine alternatives pour soigner.

Quand on parle de problèmes de société, on parle de pollution, crise économique, de monté de la criminalité, et bien d'autres qui menacent non seulement notre bien-être mais la vie même de notre société si ce n'est pas la survie de l'humanité. Dans un tel contexte, le « problème des sectes » est en quelque sorte un problème de salon. Ceux qui s'y intéressent y font une fixation peut-être seulement parce que il est plus facile d'embêter quelques individus réfractaires plutôt que de faire face aux vrais problèmes qui nous menacent tous.

Écrit par : Roa | 09/03/2011

Le revoila qui remet ça. (Je parle de André Frédéric, le député socialiste de Theu qui essaie de se faire mousser avec sa proposition de loi sur l'abus de faiblesse).
http://www.coordiap.com/tribune-libre-caplc-belgique-about-picard-sectes-89001.htm. Comme si notre législation ne couvrait pas déjà ces cas de figure. Non, il faut l'alourdir avec des redondances et des arbitraires inapplicables. Et c'est pour ça qu'on le paie!

Écrit par : 2210 | 27/04/2011

Le revoila qui remet ça. (Je parle de André Frédéric, le député socialiste de Theu qui essaie de se faire mousser avec sa proposition de loi sur l'abus de faiblesse).
http://www.coordiap.com/tribune-libre-caplc-belgique-about-picard-sectes-89001.htm. Comme si notre législation ne couvrait pas déjà ces cas de figure. Non, il faut l'alourdir avec des redondances et des arbitraires inapplicables. Et c'est pour ça qu'on le paie!

Écrit par : 2210 | 27/04/2011

Le revoila qui remet ça. (Je parle de André Frédéric, le député socialiste de Theu qui essaie de se faire mousser avec sa proposition de loi sur l'abus de faiblesse).
http://www.coordiap.com/tribune-libre-caplc-belgique-about-picard-sectes-89001.htm. Comme si notre législation ne couvrait pas déjà ces cas de figure. Non, il faut l'alourdir avec des redondances et des arbitraires inapplicables. Et c'est pour ça qu'on le paie!

Écrit par : 2210 | 27/04/2011

Vos critiques de Monsieur André Frédéric sont déplacées. Au moins il fait quelque chose. Il faut bien se rendre à l"évidence. Les sectes sont des nuisances et toutes ces approches mollassonnes pour règler ce problème n'ont rien résolues. La Chine a bien compris cela depuis pas mal de temps si on voit comment leurs autorités traitent les adeptes de la secte Falun Gong http://www.seraphimeditions.com/bloody-harvest.html

Écrit par : Joker | 05/05/2011

La madame Joker, vous êtes grave ! ! ET vous faites peur ! Etre un supporter d'un pays qui emprisonne et met en prison ceux qui ne sont pas d'accord avec le régime communiste, ça c'est grave ! ! ! Vous parlez comme Hitler qui pourfendait les témoins de jehovah, les juifs et les tsiganes.
Et si le Christ revenait et refaisait des miracles, que feriez vous ? appeler la police et le mettre en prison comme pour Galilet quand il a eu dit que la terre était ronde ? Ce qui est subversif bine sûr ! !

Écrit par : JD | 01/06/2011

Je ne sais pas qui est pire, ou madame Joker avec ses propos fascistes, ou monsieur Frédéric avec ses lois ... fascistes... En effet, la proposition de loi « en vue de sanctionner la déstabilisation mentale et les abus de la situation de faiblesse des personnes » de monsieur Frédéric qui a été adoptée le 15 juin en Commission de Justice qde la Chambre est encore plus dangereuse d'inutile. Bien que son titre semble partir d'une intention louable, en y regardant de plus près, on se rend compte qu'elle viole la liberté de pensée et d’association. En visant les sectes, j'ai bien peur que son application dépasse très largement ce cadre. Cette loi ouvre la voie à d’éventuelles tentatives de normalisation des comportements, et entraîne le risque d’une véritable rupture de l’égalité des Belges sous le couvert du politiquement correct : la protection de l'"état de faiblesse".

C’est sous le prétexte de sa « situation de faiblesse » que la femme a longtemps été considérée comme une « incapable juridique ». Or la loi réintroduit ce concept dans notre arsenal juridique. [Pour le texte complet voyez le blog de l'avocate, Inès Wouters: http://ines-wouters-avocat.skynetblogs.be/ ]

Écrit par : Joel | 20/06/2011

Si l'on n'aime pas son chien, on peut toujours l'abattre en disant qu'il avait la rage. Comme il serait très mal vu de faire cela avec des humains, alors on invente des prétextes, on les enrobe de bonnes justifications et on légifère.
Ne vous leurrez pas, c'est exactement ce qui est en train de se passer avec cette loi sur l'abus de faiblesse.

Écrit par : Pelomene | 22/06/2011

C'est bien du même André Frédéric, député socialiste, fêtard invétéré de Theux, dont vous parlez? Si c'est le cas il n'y a rien d'étonnant à ce qu'on paie tant d'impôts. C'est à cause de telles personnes que les affaires du pays se barrent en sucette.
Ce boulot c'est la planque! http://publish.indymedia.org/en/2011/07/949955.shtml

Écrit par : Clovis | 04/08/2011

Je pense que le problème principal de monsieur Frédéric (le spécialiste de l'irresponsabilité assistée) est qu'il manque singulièrement d'esprit de tolérance. Il lui serait profitable de s'inspirer du Traité sur la Tolérance de Voltaire ... http://marycherby.centerblog.net/195-priere-de-tolerance-voltaire-

Écrit par : Valerie | 27/09/2011

Très bien Valérie ce lien sur la tolérance http://marycherby.centerblog.net/195-priere-de-tolerance-voltaire Il s'applique très bien aujourdh'hui.
Dans le passé, dans les pays chrétiens, les gens devaient penser comme l'Église pensait. Ils devaient se mettre au pas de la ligne théologique, sinon gare ! L'Islam, c'est du pareil au même.

Aujourd'hui, en ces temps "éclairés", l'Église est en perte de vitesse mais d'autres institutions ont repris le chapeau de se mêler d'affaires qui ne les regardent pas.
En Belgique, un organisme gouvernemental, l'Observatoire des sectes, s'octroie le droit de juger de la "qualité" d'une religion ou d'une philosophie - comme si la politique avait quoique ce soit à voir avec la spritualité!
De tout temps il y a eu des emmerdeurs, souvent organisés en groupes ou en institutions, qui se croyaient plus "éclairés" que les autres et qui ont essayé d'imposer leur vue aux autres. Avec le recul de l'histoire, leurs vrais visages apparaissent: ce sont les bigots, les despotes, les obscurantistes.
Tout le monde se porterait bien mieux s'il y avait un peu plus de tolérance.

Écrit par : Lucas | 06/10/2011

Il est fait mention à plusieurs reprises dans le fil des discussions plus haut au député socialiste André Frédéric pour son caractère despotique en ce qui concerne les sectes et sa loi sur "les abus de faiblesse", copiée de la loi française dite About-Picard. Les sectes, c'est beaucoup de bruit pour pas grand chose. Et cette loi est une coquille vide sans grand intérêt. Voyez cet article paru dans Ouvertures http://www.ouvertures.net/portail/print.asp?doc_id=538 sur les 10 ans de loi About-Picard : 5 condamnations seulement au motif de « dérives sectaires ». Tout ça c'est surtout pour essayer de justifier les énormes dépenses faites par l'Etat (c'est à dire par les citoyens français) pour assurer l'existence et le fonctionement de la Miviludes et ces autres entités liberticides du même type.

Écrit par : Rosine | 02/11/2011

Se suis toujours aussi consternée par la façon dont certaines minorités spirituelles sont agressées alors qu'il n'y a absolument rien pour justifier ces atteintes si ce n'est qu'elles sont des minorités de pensée. Il y a peut-être certaines de ces minorités qui ne sont par très recommandables. Pourtant, par quelle logique doit-on les condamner toutes?

Quand on parle de "sectes" on fait automatiquement un amalgame basé sur des préjugés et en fait de "logique" nous sommes "guidés" dans notre vie quotidienne par un certain nombre d’idées reçues, d’opinions toutes faites, des a priori non fondés, qui dictent nos réactions envers les autres.

Où ce trouve la Raison dans ce tableau ? Il semble que l'homo sapiens ait encore du chemin à faire pour simplement s'en approcher.

Écrit par : Violette | 14/11/2011

Cette loi sur l'abus de faiblesse a maintenant été votée. Doit-on remercier monsieur Frédéric pour avoir accouché de ce monstre juridique qui ne bénéficiera en fait qu'à ceux qui refuseront d'assumer leurs responsabilités.

Les supporters de ces genre de législation se sont-ils jamais demandé comment seront les gens qui peupleront la société de demain et comment sera cette société ? A quoi ressemblerait un individu à qui on épargne le moindre défi, le moindre danger et à qui on mâche ses pensées et prédigère sa vie pour lui ?

http://climax.hautetfort.com/archive/2005/06/28/delit_sectaire.html

Laissez les gens penser par eux-mêmes et vivre leur vie!

Écrit par : Patrick | 12/03/2012

Encore faut-il définir où finit la persuasion acceptable et où commence la manipulation mentale. Nous recevons chaque jour des centaines de messages. Partis politiques, produits de consommation, TV, journaux, placements financiers, etc. La liste n'en finit pas et tous ces éléments ont un impact plus ou moins grand sur nous. Nous supposons à juste titre que chaque individu, ayant atteint l'âge de maturité, entre dans un monde riche en choix et en possibilités (et responsabilités).
Persuader simplement quelqu'un de la validité ou de la fausseté d'une idée ou d'une idéologie est une question de choix et de décision personnels. Nous avons les droits de l'homme et les responsabilités qui vont de pair.
http://www.europarl.europa.eu/charter/pdf/text_fr.pdf

Écrit par : Odrun | 03/04/2012

Une société libre ou ouverte ne doit pas autoriser de législation interdisant les échanges d'idées ou la pratique libre et ouverte d'une religion ou croyance. Le fait que ce principe élémentaire soit violé est un indicateur que cette société n'est plus ni libre ni ouverte et ne maintient de démocratie que le nom.

Écrit par : Rene | 05/04/2012

Ne nous laissons pas abuser. L'enjeu de cette loi n'a jamais été la protection des plus faibles – même si certains supporters en sont convaincus. L'enjeu c'est le contrôle. Il est insupportable pour les élites qui tirent les ficelles que certaines minorités ne soient pas sous leur contrôle. Pensez-y. Même les religions sont sous le contrôle de l'Etat en Belgique. Celles-ci sont financièrement supportées, donc sous contrôle. Les autres sont des nuisances qu'il faut éliminer. Pas parce qu'elles sont dangereuses. Ça c'est de la propagande.
Lorsque un décès survient lors du traitement d'un cancéreux par une méthode alternative, c'est l'ensemble des médecines alternatives qui est critiqué et rejeté et c'est l'ensemble des thérapeutes qui est condamné. Pourtant, les victimes de la médecine dite classique et de l'industrie pharmaceutique se comptent par centaines de milliers ! Mais là c'est considéré comme normal. http://www.medecines-douces.com/impatient/319fev05/industrie_pharmaceutique.htm

Écrit par : Bob | 20/04/2012

La mauvaise réputation! Ainsi en va-t-il pour ces gens qui ont eu l'idée de ne pas se laisser soumettre à la pensée unique de la majorité dominante mais de garder leur liberté de pensée. Il y a une chanson de Georges Brassens - La mauvaise réputation - qui s'applique très bien au présent sujet: http://www.youtube.com/watch?v=Cz9NOhwK1yo&ob=av2n

Écrit par : viox | 28/05/2012

J'ai bien peur qu'il y ait mauvaise orientation du devoir de vigilance que les supposées autorités en matière sectaire essaient d'inculquer aux gens. Quand on sait que les authorités belges ne font que suivre les pas des autorités française et que l'on voit qui sont certaines de ces « autorités »
http://www.bakchich.info/Petit-Fenech-devenu-grand,07494.html
http://www.sectes-infos.net/communiques_presse_219_doxa_antisectes.ht
http://forum.doctissimo.fr/psychologie/sectes/secte-anti-secte-sujet_276_1.htm
... et bien d'autres encore, on ne peut que penser qu'elles créent plus de dégats que les sectes qu'elles combattent.

Écrit par : vanremy | 31/07/2012

Méditation transcendantale: encore une pratique étrange...
S'il est vrai qu'il existe des groupes étranges et des croyances bizarres, il n'en reste pas moins vrai que ces critères sont relatifs et dépendent totalement du point de vue de l'observateur. Il y a malheureusement sur Terre des individus et des groupes qui sont tellement ancrés dans leur opinions fixes, qu'ils n'arrivent pas à concevoir et encore moins à tolérer que quelqu'un puisse avoir des opinions différentes.

Et comme on prétend vivre dans une société démocratique où les libertés fondamentales sont, en principe, protégées, on ne peut pas se permettre de condamner directement de tels mouvements. Il faut d'abord en salir l'image aux yeux de l'opinion publique à travers de la manipulation de l’information - et par ce biais, de l’opinion publique. A force de répétitions, il se crée dans l'opinion publique une fausse représentation mentale des mouvements spirituels ou religieux qui, exacerbée, entraine le rejet et laisse la porte ouverte à tous les abus sans que quiconque ne s'y oppose, si ce n'est quelques supporters des droits humains.
Ceci est, malheureusement, l'époque dans laquelle nous vivons. Il faut en être conscient et ne pas gober sans réfléchir toutes les absurdités qui nous sont servies par des "autorités" qui prétendent penser à notre place (dont voici un exemple: http://stcom.net/news/?p=9387).

Écrit par : Jean | 21/09/2012

Le simple fait de vivre en démocratie ralentit le processus d'élimination des sectes tel que mis en oeuvre par les organismes de lutte contre les sectes ou appelés plus prosaïquement comme le font nos amis belges "centre d'information" sur les sectes.
Bien entendu, les choses serait bien plus simples si on interdisait tout simplement les sectes et jetait en prison tous ceux qui ne se plient pas. Cela est bien le rêve de certains. http://fr.wikipedia.org/wiki/Despotisme. Mais bien sûr, il n'y aurait peut-être plus de sectes, mais il n'y aurait non plus plus de démocratie. J'ai bien peur ce cet univers là serait bien sombre...

Écrit par : Wilma | 08/10/2012

On veut commencer par interdire les sectes, ensuite ce sera au tour des grandes religions établies... Cela tourne franchement au despotisme. Si cela n'a pas encore été dit, c'est pourtant malheureusement là le niveau d'opération de certain organismes gouvernementaux tels la Miviludes et de ses supporters.
Ce n'est pas parce que les despotes du passé ont opéré de cette manière que les bigots d'aujourd'hui doivent les imiter. Que certains organismes dédiés à la lutte contre les sectes existent dans une démocratie, c'est déjà un symptôme de dégénérescence de cette démocratie. Or, juste en dessous d'une démocratie dégénérescente se trouve la dictature. http://www.toupie.org/Dictionnaire/Dictature.htm

Écrit par : Justine | 10/12/2012

Je considère que les membre de minorités philosophiques ou religieuses, communément appelées sectes par les mauvaises langues, ont le droit de croire en ce qu'ils veulent, comme il est garanti dans les articles 1, 18 et 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.

Considérer de tels groupes comme des nuisances, sans différenciation aucune des groupes considérés, est pour le moins insultueux et preuve d'un parti pris choquant de la part des autorités, médias et autres entités "bien pensentes" qui se permettent de porter de tels jugements. On peut faire dire tout ce qu'on veut au mot "secte" ou à l'expression "dérive sectaire" et certains ne s'en ne s'en privent pas et c'est bien là que sont les véritables dérives ! http://www.coordiap.com/tribune-libre-miviludes-derives-sectaire-6618.htm

Écrit par : Alois | 28/01/2013

C'est quoi une "secte"? Et qu'est-ce qui la distingue d'une "religion"? mise à part que le mot "secte" a été tellement sali qu'il suffise pour contrer les arguments de toute personne ou de tout groupe ayant quoi que ce soit à proposer de dérangeant, de prétendre qu'il fait partie d'une secte pour que le débat s'arrête. On appelle ça "avoir l'esprit rationnel"!

Écrit par : arto | 20/02/2013

On braque le projecteur sur quelques groupes minoritaires d'honnêtes citoyens qui pensent pas comme tout le monde pour détourner l'attention des gens des vrais problèmes qui pourrissent la société. Voyez le très bon article of Pierre JC Allard
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-grande-zizanie-133935
"La Grande Zizanie"

Écrit par : Dulles | 09/04/2013

Tout le monde ne se laisse pas faire quand ses droits sont violés
http://www.dhnet.be/print_popup.phtml?section=dhinfos&id=431053
La commune de Walhain a été bien mal conseillée à vouloir écouter les avis du Centre d’information et d’avis sur les organisations sectaires nuisibles, le CIAOSN. Celui-ci d'ailleur file un bien mauvais cotton et va encore causer la Belgique de se faire tapper sur les doigts par les instances internationales pour ses violations des libertés fondamentales.

Écrit par : Klaus | 23/04/2013

par yiella

Il est intéressant de constater que de nos jour la lutte contre les mouvements spirituels ou philosophiques minoritaire est le fait d'individus au service d'une forme de laïcité qu'on peut qualifier de militante. Pourtant, dans la DÉCLARATION INTERNATIONALE SUR LA LAÏCITÉ
(http://docs.china-europa-forum.net/doc_214.pdf) on peut y lire:

Article 3. L’égalité n’est pas seulement formelle, elle doit se traduire dans la pratique politique par une vigilance constante pour qu’aucune discrimination ne soit exercée contre des êtres humains, dans l’exercice de leurs droits, en particulier de leurs droits de citoyens, quelle que soit leur appartenance ou leur non-appartenance à une religion ou à une philosophie. Pour que soit respectée la liberté d’appartenance (ou de non appartenance) de chacun, des « accommodements raisonnables » peuvent s’avérer nécessaires entre les traditions nationales issues de groupes majoritaires et des groupes minoritaires.

Si cet article a quelque valeur pour les laics, ce n'est pas la laïcité qui est en guerre contre la spiritualité mais ce sont quelques individus fanatiques laics qui veulent imposer à tout le monde ce qu'ils confusent avec « ouverture d'esprit » au reste du monde.

Écrit par : Yiella | 18/06/2013

Certains voient des sectes partout. Il semble pourtant que là, ces gens marquent un point: en effet, les sectes sont partout. Mais qui y a-t-il d'étonnant à cela puisque leurs membres proviennent de tous les niveaux de la société?
Pourtant, le problème n'est pas là. C'est un problème de vision. Certains voient les sectes comme un symptome de malaise dans la société.
D'autres comme une manifestation du droit de la liberté de pensée et de croyance, droit qui, je le rappelle, est reconnu par la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme qui fut signée en 1948 par l'ensemble des pays de l'ONU. http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/pdf/DUDH.pdf

Écrit par : r2d2 | 08/07/2013

Personnellement je n'y connais pas grand chose en "sects" à part la propagande dont nous abreuvent les médias et les organismes "spécialisés". Et de ce point de vue, je pense que ces organisations financées avec l'argent de nos impôts, soit dit en passant, sont bien plus dangeureuses que les "sectes" qu'elles combattent.

Écrit par : Klaus | 24/07/2013

Cette politique de vouloir à tout prix protéger les gens contre des dangers qu'ils pouraient rencontrer - qu'ils soient réels ou imaginaires - a un effet débilisant sur l'individu. Au lieu d'en faire des individus auto-déterminés et responsables, on en fait des victimes incapables de se gouverner elles-mêmes. Toutes ces associations et autres clubs pour retardés des méninges avec leurs conseils à la gomme causent plus de dégats que ces sectes qu'elles prétendent combattre.
Pourquoi? Parce qu'il ne peut y avoir de liberté sans responsabilités.
http://www.maphilo.net/sujet_envisager-liberte-responsabilites-4429.html

Écrit par : lacambre | 01/01/2014

Il est rassurant de rappeler que nous vivons dans une démocratie où, parait-il, les gens ont encore le droit d'avoir leur propres opinions.
Rien ne justifie les abus et violations de la loi auquels certains individus ou groupes s'adonnent sous un prétext ou un autre. Les lois existent et doivent être respectées.
Ceci dit, j'ai bien peur que tout ce foin à propos des adepts de Maharishi ne soit qu'un prétexte. On braque le projecteur sur quelques groupes minoritaires de citoyens qui ne pensent pas comme tout le monde pour détourner l'attention des gens des vrais problèmes qui pourrissent la société. Voyez le très bon article "La Grande Zizanie" de Pierre JC Allard http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-grande-zizanie-133935

Écrit par : Dulles | 14/01/2014

Les commentaires sont fermés.